Ces derniers mois, suite aux incertitudes liées au Brexit, les Britanniques amateurs de vin font des provisions auprès des négociants et magasins de Calais.

Brexit : les Britanniques se ruent chez les négociants à Calais pour faire des provisions de vin

Le 29 mars dernier, le Parlement britannique a, pour la 3ème fois, rejeté l’accord de sortie de l’Union européenne qui avait été négocié par Theresa May. Le pays a donc obtenu une prolongation de 6 mois et demi pour trouver un nouveau plan de sortie. En attendant, il fait toujours partie de l’Union Européenne. Pour les citoyens britanniques, cette absence de consensus entraîne une vague d’incertitudes. Et certains ont décidé de réagir avant tout éventuel accord ou « no-deal ». Par exemple, en ne retardant pas – voire en avançant – leur projet de déménagement en France. Les demandes de naturalisation et de titre de séjour de ressortissants britanniques installés dans l’Hexagone ont également augmenté dans certaines régions (en Haute-Vienne notamment) depuis les résultats du référendum sur le Brexit de 2016. A Calais, cette inquiétude de quitter l’UE se traduit autrement … par l’achat de nombreuses bouteilles de vin afin de faire des provisions !

Une réaction liée à l’incertitude et au flou causés par l’absence d’accord

Depuis quelques semaines, les négociants en vin et magasins situés à Calais accueillent davantage de clients britanniques. Et ces derniers n’achètent pas seulement quelques bouteilles. Ils se constituent des stocks de peur que les boissons alcoolisées soient l’objet de taxes supplémentaires avec le Brexit. Ils craignent aussi qu’une limitation des quantités de marchandises autorisée à l’achat soit mise en place. A ce jour, les citoyens du Royaume-Uni peuvent transporter 110 litres de bière, 90 litres de vin et 30 litres des spiritueux. Dès lors, ces dernières semaines, les négociants voient les Anglais repartir avec des caddies plus imposants. Leurs ventes sont donc en hausse. Néanmoins, certains sont aussi inquiets puisque les futures conditions de vente à la clientèle britannique n’ont pas encore été fixées.

Le Royaume-Uni, 2ème pays consommateur d’alcools français

L’histoire d’amour entre le Royaume-Uni et les vins français dure depuis longtemps. D’ailleurs, le pays est le 2ème client des alcools produits en France, derrière les Etats-Unis. En 2018, selon la Fédération des exportateurs français, il a importé 1,3 milliard d’euros de vins et de spiritueux. Et à Calais, certains magasins ont même une clientèle majoritairement britannique. La raison de cet engouement pour les crus de nos régions ? La qualité selon les consommateurs. Ils évoquent également les prix qui sont plus abordables que dans leur pays où les taxes sont élevées. Heureusement, la prolongation de 6 mois et demi accordée au Royaume-Uni laisse le temps aux amateurs de vin de se fournir en France ! Pour les négociants, il faudra donc encore attendre quelques mois avant de savoir quelles seront les conséquences du Brexit sur leurs ventes.

Publié le 18/04/2019 par Olivier



Les meilleurs prix

Profitez du meilleur prix sur vos vins favoris. Comparez et si vous trouvez moins cher on vous rembourse la différence ! Voir les conditions

Paiement sécurisé

Passez votre commande en toute sérénité grâce à notre partenaire bancaire hsbc
En savoir plus

Livraison soignée

Assurée par des professionnels, votre livraison est effectuée aux dates prévues. Plus de 500 000 bouteilles livrées par an. En savoir plus

Service client

Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00 au 09 70 40 50 03 (prix d'un appel local) ou par mail en cliquant ici.