Dans une interview, le président Donald Trump a laissé entendre qu'il pourrait augmenter les taxes sur le vin français pour corriger le déséquilibre actuel.

Etats-Unis : Donald Trump menace – une nouvelle fois – de taxer le vin français

Lors du 75ème anniversaire du Débarquement, le 6 juin dernier, on aurait pu croire à un apaisement des relations entre la France et les Etats-Unis. Malheureusement, ce fut de courte durée puisque ce lundi, le 10 juin 2019, Donald Trump a déclaré sur CNBC, une chaîne de télévision américaine, qu’il envisageait de taxer davantage le vin français. Une menace qu’il avait déjà proférée en novembre dernier via son mode de communication préféré, à savoir Twitter. Et à en croire ses récents propos, ce sujet serait de nouveau d’actualité car le président américain estime que le vin produit aux Etats-Unis est victime d’une concurrence déloyale.

Augmenter les droits de douane pour corriger un déséquilibre

Lors de cette interview à la télévision, Donald Trump a indiqué qu’il existait un déséquilibre dans les échanges commerciaux de vin entre les Etats-Unis et la France, cette dernière profitant selon lui d’une concurrence déloyale. Ainsi, il a expliqué que « la France taxe beaucoup le vin américain et nous taxons peu le vin français », tout en reconnaissant sa qualité. Mais il estime que la production viticole de l’Hexagone entre « pour rien » sur le territoire américain. Et cette situation pèserait sur les viticulteurs, notamment ceux situés en Californie. C’est pourquoi il a précisé qu’ils allaient agir pour rééquilibrer cela. Concrètement, cela signifie que le président américain pourrait revoir le système de taxation des produits viticoles français. Or, la France faisant partie de l’Union Européenne, elle ne détermine pas elle-même le montant des taxes des produits importés. Cependant, il y a bien un déséquilibre dans les tarifs douaniers puisqu’aux Etats-Unis, les taxes oscillent entre 5,3 et 14,9 cents par bouteille (elles varient selon la nature et le degré d’alcool) contre 11 à 29 cents en Europe. Par conséquent, les droits de douanes appliqués par l’UE aux vins tiers sont plus élevés que ceux pratiqués aux Etats-Unis.

Un sujet régulièrement évoqué par le président américain

Ce n’est pas la première fois – et ce ne sera sans doute pas la dernière – que Donald Trump dénonce ce décalage. Et si ce lundi 10 juin, il a tenu de tels propos, ce n’est pas un hasard. En effet, les Etats-Unis et l’Union européenne vont entamer des négociations pour trouver un accord commercial. Avec son tweet, le président laisse entendre qu’il risque de se montrer exigeant au sujet du vin, voire intransigeant. Et cette menace ne rassure pas les professionnels français car les Etats-Unis sont de gros importateurs et raffolent des grands millésimes bordelais. Les annonces du président pourraient donc avoir des effets dissuasifs. Par exemple, des commandes repoussées de la part d’importateurs ou des boycotts. Pour en savoir plus, il faudra attendre que les négociations entre les USA et l’UE soient à un stade plus avancé car pour l’instant, elles sont en phase de discussion.

Publié le 17/06/2019 par Olivier



Les meilleurs prix

Profitez du meilleur prix sur vos vins favoris. Comparez et si vous trouvez moins cher on vous rembourse la différence ! Voir les conditions

Paiement sécurisé

Passez votre commande en toute sérénité grâce à notre partenaire bancaire hsbc
En savoir plus

Livraison soignée

Assurée par des professionnels, votre livraison est effectuée aux dates prévues. Plus de 500 000 bouteilles livrées par an. En savoir plus

Service client

Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00 au 09 70 40 50 03 (prix d'un appel local) ou par mail en cliquant ici.