Domaine Marcel Lapierre - Morgon Camille 2014

Beaujolais

Rouge

Vendu à l'unité

Boire ou Garder

La cuvée Camille est élevée 9 mois en vieux fûts, après une macération 24 jours en cuve tronconique bois. Un beau Morgon à la robe grenat profond qui dévoile au nez des arômes de fruits rouges frais, puis des accents floraux en bouche, avec beaucoup d’élégance et une longueur remarquable… A découvrir !

Caractéristiques du vin

Domaine

Domaine Marcel Lapierre

Cuvée

Camille

Millésime

2014

Appellation

Morgon

Région

Beaujolais

Couleur

Vin rouge

Cépages

100% Gamay noir à jus blanc

Vendanges

manuelles

Elevage

9 mois en vieux fûts de 216 l

Viticulture

agriculture biologique certifiée

Vinification

macération semi-carbonique beaujolaise traditionnelle sans SO2 ni levurage, 24 jours en cuve tronconique bois

Vin bio

Oui

Dégustation & accords

Oeil

robe grenat profond

Nez

sur de beaux arômes de fruits rouges frais

Bouche

des accents floraux, une belle élégance, une longueur remarquable

Boire à partir de

2015

Boire avant

2022

Ouvrir

1h avant

Servir

à 13-15°C

Accords mets vins

Accords mets/vins

à déguster sur des terrines, des petits gibiers, de l'agneau, des fromages...

Domaine Marcel Lapierre

Plus d'information sur Domaine Marcel Lapierre

Morgon

Le petit village de Villié-Morgon, niché au sein des coteaux du Beaujolais, s'est imposé comme l'étape indispensable pour les amateurs de vin, de par sa situation sur la route des Beaujolais, au cœur des grands crus, et son attrait. L'AOC Morgon remonte à 1935, où un décret de l'Institut National des Appellations d'Origine (INAO) lui donne naissance. Les vignes en appellation Morgon sont exclusivement situées à Villié-Morgon. Elles recouvrent 60% du territoire de la commune, soit 90% des surfaces plantées en vigne. Le reste, sur les limites hautes et basses de la commune, est en AOC Beaujolais et Beaujolais-Villages. 
Les caractéristiques du vin de Morgon sont dues essentiellement à son sous-sol constitué de granit désagrégé, ou gore, mélange de sable et d'argile, avec prédominance d'oxyde de fer qui permet son bon vieillissement. Les vignes s'étagent de 220 à 520 mètres d'altitude et sont orientées au levant et au midi. Depuis 1985, afin de mieux préciser la provenance des cuvées, l'aire d'appellation du cru Morgon est divisée en 6 climats dans lesquels vous trouverez les mêmes caractéristiques de terrain et d'exposition. Ils se nomment: les Charmes, Corcelette, Côte du Py, Douby, Les Grands Cras et les Micouds. 
Actuellement, la superficie de l'AOC des vins de Morgon compte presque 1100 hectares, exploités par 250 viticulteurs parmi lesquels le Château de Pizay, le Domaine Raymond Bouland, le Domaine Louis-Claude Desvignes, le Domaine Jean-Marc Burgaud et surtout le Château des Lumières figurent de manière emblématique. Le cépage unique du vin de Morgon est bien sûr celui du Beaujolais, le Gamay noir à jus blanc, dont les producteurs tirent un vin rouge couleur rubis, aux arômes surtout fruités qui s'affinent avec les années.

Morgon, l'élégance du Beaujolais

Bien que sa richesse remarquable et sa robe rubis évoquent les vins de Bourgogne, le vin morgon fait partie des dix crus de l'appellation Beaujolais. Petit tour d'horizon de ces vins rouges délicats, à déguster de suite ou après quelques années de garde.

Géographie et caractéristiques du morgon

Le Morgon est un cru s'étendant le long de la commune de Villié-Morgon, situé dans le département du Rhône, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Lyon. Il est protégé par le label appellation d'origine contrôlée (AOC) et une reconnaissance par l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) par décret du 11 septembre 1936. Depuis 1985 il se découpe en six climats, les plus réputés étant Les Charmes et la Côte du Py, entourés de ceux de Corcelette, Douby, des Grands Cras et des Micouds. L'AOC Morgon recouvre aujourd'hui environ 1100 hectares, partagés entre 565 viticulteurs, vinificateurs et négociants. Ces derniers doivent récolter le raisin à la main, respecter un rendement n'excédant pas 58 hectolitres par hectare, et ne pas chaptaliser. La macération carbonique en grappes entières est le procédé de vinification majoritaire, offrant comme résultat un jus pas trop tannique et des arômes de fruits mûrs à noyaux, de kirsch et d'épices qui « morgonnent » sans ambiguïté. 
Le goût si typique du vin Morgon résulte des éléments naturels composant le terroir. Tout d'abord, les influences climatiques, qui sont à l'année tempérées océaniques par la Loire, avec des tendances méditerranéennes l'été et continentales en hiver. Ensuite, le sol constitué de granite sur toute la zone, dont le « granite de Fleurie » à Villié-Morgon et sa « roche pourrie » de schiste en décomposition conférant au vin sa touche « sherry » si appréciée. Et puis évidemment le cépage, le gamay noir à jus blanc emblématique de la région Beaujolais, et se plaisant particulièrement sur les sols granitiques de la région. Trois cépages blancs sont acceptés dans la limite de 15% par parcelle, l'aligoté, le chardonnay et le melon B (anciennement nommé « melon de Bourgogne »).

Accords mets et vin morgon

Selon son vieillissement et les goûts de chacun, le Morgon accompagne tout autant un apéritif qu'un repas entier. Il se marie très bien avec diverses terrines de viande, charcuteries, jambons, plats de champignons ainsi que des fromages, comme le Saint-Félicien et un saint-marcellin pour un accord régional. Autant de raisons pour découvrir ce beau cru du Beaujolais, en commençant par exemple par un Morgon 2018 avant de remonter le fil des années d'une dégustation verticale durant le dîner.
Plus d'information sur les vins Morgon

Avis des experts

Bettane & Desseauve

Bettane & Desseauve

Domaine noté (guide 2020) 2*Étoiles (Une production sérieuse et recommandable mais un peu plus régulière et homogène que la précédente)

A propos du domaine :

Mathieu Lapierre, désormais rejoint par sa sœur Camille, continue l’œ'œuvre bâtie par son père Marcel, trop tôt disparu. C’était en 1981, sous l’impulsion de Jules Chauvet, chercheur émérite, que Marcel Lapierre décide de vinifier sans soufre ni levures de culture, et de cultiver ses vignes en biodynamie. Depuis sa disparition, Mathieu Lapierre poursuit avec la même passion l’œ'œuvre du père, non sans succès. Ancien chef cuisinier, Mathieu Lapierre est animé par la précision et la rigueur. Le sans-soufre n’est pas une quête absolue et ne doit se faire que lorsque les conditions sont requises. 2017 se présente avec un dilemme, celui de choisir entre la cuvée nature et celle sulfitée, chacun possédant des qualités que l’autre n’a pas ! Un affaire de goût que seul l’amateur pourra trancher, tant les deux philosophies nous semblent pertinentes.

RVF - La Revue du Vin de France / Guide des Meilleurs Vins de France

RVF - La Revue du Vin de France / Guide des Meilleurs Vins de France

Domaine noté (guide 2020) 1*Étoile (Stars en devenir ou vignerons de qualité à la production de bon niveau, vous ne serez pas déçus en dégustant les vins de ces domaines)

A propos du domaine :

Depuis que Marcel Lapierre est décédé, sa femme Marie, son fils Mathieu et sa fille Camille pérennisent l’esprit des vins naturels dont il fût l’un des pionniers. La force des Lapierre réside dans leur très beau parcellaire cultivé en bio depuis 1981. Pour faire face à la demande, le domaine achète également du raisin. Le vin est élevé sans soufre en moyenne neuf mois, en fûts de trois à treize ans, ainsi que dans de vénérables foudres. Le morgon Pur Raisin doit être conservé en dessous de 14 °C. Le Sans Cave a connu un léger sulfitage pour permettre d'être bu sans attendre.

Avis client

Aucune note disponible
Background

Achetez vos vins Marcel Lapierre au meilleur prix en vente privée !

13300 avis client

Accédez aux ventes !

15€

offerts sur votre 1ère commande*