Château Amour - Médoc 2016

Bordeaux

Rouge

Vendu à l'unité

Boire ou Garder

NoteNoteNoteNoteNote
3/5 (1 clients)

91/100

A. Larsson

-

Médaille d'Or

Terre de Vins

-

Médaille d'Or

Gilbert & Gaillard

-

Médaille de bronze

Decanter

cabernet sauvignon
merlot
souple

C'est une teinte rubis aux reflets violets assez intense qui porte ce Château Amour 2016. La gamme aromatique est complexe, elle s'ouvre sur des notes de framboise et de cerise soutenues par de délicates senteurs de torréfaction. La finale présente une tenue remarquable et la dégustation se conclut par une impression d'équilibre et de souplesse typiques de ce millésime très qualitatif. Pureté du fruit, beauté du millésime, un charme fou !

Caractéristiques du vin

Domaine

Château Amour

Millésime

2016

Appellation

Médoc

Région

Bordeaux

Couleur

Vin rouge

Cépages

50% Merlot, 50% Cabernet Sauvignon

Terroirs

Croupes de graves, sols 65% graveleux, 35% argilo-calcaire

Viticulture

Raisonnée certifiée (Haute Valeur Environnementale)

Vendanges

Manuelles et mécaniques, avec un tri sélectif par parcelle

Vinification

En cuve thermorégulée, cuvaison de 3 à 5 semaines

Élevage

6 mois en barriques (33% de neuves)

Degré d'alcool

13,5%

Dégustation & accords

Oeil

Robe rubis aux reflets violets assez intenses

Nez

Notes de framboise et de cerise soutenues par de délicates senteurs de torréfaction

Bouche

Bonne tenue, ample et gourmande, équilibre et souplesse en finale

Servir

À 16-18°C

Ouvrir

1h avant

Boire avant

2027

Accords mets vins

Accords mets/vins

Se mariera avec un magret de canard à l'orange accompagné d'une poêlée de champignons, un filet de bœuf mariné, un Saint Nectaire

Château Amour

Plus d'information sur Château Amour

Médoc

Le vin du medoc, un savoir-faire d'excellence   

Cette région se situe sur la rive gauche de la Gironde, plus précisément là où, au nord, elle réalise sa jonction avec l'océan Atlantique en formant une presqu'île, ou plus schématiquement entre Bordeau et la pointe de celle-ci. On distinguera parfois un axe Nord/Sud ("Bas-Médoc/Haut-Médoc"), avec le nord de la région comme terre de prestige historique, et qui historiquement correspondait seule à la désignation "Médoc". On distinguera encore les Landes du Médoc, la partie continentale, et le médoc viticole, côtier, où est produit l'essence du vin du médoc. L'AOC "Médoc" s’étend donc sur 5.800 ha, et la vigne y est une culture prospère et historique : on y produit jusqu'à 285.000 hectolitres de vin rouge du médoc chaque année. 
Le territoire de l'appellation Médoc associe les trois types de sols du médoc : les graves garonnaises, les graves pyrénéennes et les sols argilo-calcaires. Compte tenu de la vaste taille de l'appellation, ces terroirs sont caractérisés par une extrême variété. Les vins sont principalement élaborés à partir de cépages Merlot noir et Cabernet-sauvignon, complétés dans des proportions plus faibles de Cabernet franc, Carmenère, Petit Verdot, Cot ou Malbec.

Un vin patrimonial 

Le Médoc est d'ailleurs une terre de vins depuis l'antiquité romaine où elle se fait déjà connaître pour son commerce de vin et d'ambre à travers l'Empire. Le Moyen-Age contribuera à son rayonnement comme route de pèlerinage religieux et culturel, terre accueillante et prospère qu'arpentent les voyageurs en route vers Saint Jacques de Compostelle sans oublier d'en savourer le vin toujours célèbre. Cet âge d'or atteindra un paroxysme au XVIIIème et XIXème siècle qui voient l'apparition de crus restés légendaires depuis : château Labadie et château Lafitte (haut médoc et vin peuvent faire très bon ménage !) font grand bruit à l'Exposition Universelle de 1855. Il faut citer, comme autres grands crus apparus depuis lors, les vins château de by ou encore le vignoble de poitevin qui égalent en qualité ces crus ayant marqué l'Histoire. 
Terre parsemée de vignobles gallo-romains, témoignages d’un riche passé économique, Médoc connaît, dans les années 60, un second souffle venu d’Afrique du Nord. A cette époque, quelques rapatriés s’installent sur certaines terres viticoles laissées en jachère à la suite d’importantes crises financières. Armés d’une solide volonté, ils insufflent aux Médocains un grand regain d’enthousiasme et font revivre une partie de la région viticole à l’aide de nouvelles méthodes culturales et de secrets de vinification. L'appellation d'origine contrôlée Médoc, accordée par un décret du 14 novembre 1936, est aujourd'hui la plus étendue de la région du Médoc.
Si l'on s'en tient aux textes, les huit appellations délimitées de la région Médoc (de la Jalle de Blanquefort au nord de l'agglomération bordelaise, presque jusqu'à la Pointe de Grave) peuvent prétendre à l'appellation Médoc. Mais elle possède aussi un territoire spécifique, localisé dans le nord de la presqu'île, qui produit exclusivement des vins de cette appellation. Dans les faits, on constate que les vins du Médoc sont, dans leur immense majorité, issus du nord de la presqu'île. Parmi ces différents crus, on peut particulièrement apprécier le Château d'Escurac, le Château Haut-Maurac ou le Château La Tour de By.

Les raisons d'une excellence 

Un grand vin n'apparaît jamais par hasard, mais en général par la confluence de conditions géographiques et météorologiques idéales et d'un savoir-faire unique. C'est en l'occurrence tout-à-fait le cas puisque le Médoc jouit d’une situation géographique très avantageuse qui fait également le bonheur des vins de Bordeaux, grande ville voisine. Le climat du sud de la France est l'un des meilleurs au monde pour la culture de la vigne : un ensoleillement abondant, une humidité modérée mais suffisante au bon développement de nombreux végétaux, des étés longs et chauds et un mois de septembre plus doux sont autant d'éléments essentiels au bon développement du raisin qui se gorgera de saveurs au fil de la saison chaude sans pour autant périr d'une chaleur excessive. 
On trouve également dans le Médoc un sous-sol exceptionnel, déjà remarqué et admiré à l'Antiquité, constitué de croupes graveleuses adaptées à la viticulture, et encore optimisé depuis par l'assèchement de certains marais et par le travail des vignerons depuis 2000 ans qui nourrissent et entretiennent cette terre fertile dans le but d'améliorer toujours la qualité des vins. Le résultat est une saveur unique et surprenante : des tannins intenses qui se font jour sur la trame d'un vin équilibré et structuré ; défini essentiellement par sa puissance mais néanmoins corsé. Ils s'affinent sur 5 à 10 ans pour éviter une jeunesse qui peut les rendre trop tanniques. A noter néanmoins qu'on trouve aussi dans le médoc des vin nés de sols argilo-calcaires au caractère différent : fins, élégants et subtils, ils peuvent contrairement à leurs cousins graveleux être savourés même jeunes.

Plus d'information sur les vins Médoc

Avis des experts

Decanter

Decanter

Vin noté (guide 2019) Médaille de bronze

Domaine noté Recommandé

Gilbert & Gaillard

Gilbert & Gaillard

Vin noté (guide 2018) Médaille d'Or

Andreas Larsson

Andreas Larsson

Vin noté 91/100

Domaine noté Recommandé

Terre de Vins

Terre de Vins

Vin noté (guide 2020) Médaille d'Or

Domaine noté Recommandé

Avis client

Note des clients

NoteNoteNoteNoteNote

3/5

sur 1 avis

NoteNoteNoteNoteNote

Note et avis de M.REGIS D. Publié le 28/11/2022

Voir tous les avis de ce client

Background

Achetez vos vins Amour au meilleur prix en vente privée !

17494 avis client
20€

offerts sur votre 1ère commande*