Vin rouge

Vin rouge
1. La fabrication du vin rouge

Lors des vendanges, les grains de raisin sont foulés, c'est-à-dire écrasés pour libérer leur jus, et éraflés (ou égrappés), c'est-à-dire retirés de leur pédoncule, avant d'être mis en cuve. Cette étape initiale ne concerne toutefois pas les vins rouges primeurs qui sont mis en cuve par grappes entières, comme pour le Beaujolais.

Vient ensuite la cuvaison qui est une étape essentielle pour définir le caractère du vin.

Le moût obtenu du foulage et de l'éraflage est mis en cuve. Ces grands récipients sont généralement des tonneaux de chêne, ou des cuves en acier inoxydable ou en ciment. Le temps de cuvaison dure entre quelques jours et plusieurs semaines selon les terroirs et les options prises par les producteurs. C'est au cours de cette période que se produira la fermentation alcoolique du raisin grâce aux levures contenues dans la pulpe et auxquelles on peut ajouter certaines levures spécifiques à chaque cru. Le contrôle de la température est essentiel à la bonne fermentation du moût de raisin.

Durant cette même période de cuvaison, les éléments tanniques du moût et les pigments présents dans la pellicule du grain de raisin donneront sa teinte rouge au jus par le phénomène de la macération. De multiples opérations permettront d'orienter et de contrôler la macération, influant ainsi sur la personnalité future du vin.

Il est ensuite mis fin à la cuvaison par le soutirage du vin. Le jus est en fait recueilli par simple écoulage, donnant ce que l'on appelle un "vin de goutte". Les éléments liquides restant dans les cuves, appelés le marc, sont alors soit distillés pour produire une eau de vie, soit mis sous presse pour obtenir un "vin de presse", plus tannique, qui pourra, selon les usages et les méthodes du vigneron, être assemblé au "vin de goutte".

Le vin passera dans d'autres cuves, à une température moins élevée pour la fermentation lactique, processus qui transforme l'acide malique en acide lactique qui stabilise le breuvage.

Le vin est alors élevé dans les chais. L'élevage est cette période plus ou moins longue durant laquelle, le vin clarifié et stabilisé, va subir un certain nombre d'opérations visant à confirmer ses qualités et à lui préserver sa spécificité : vieillissement en barrique ou fût de chêne dans une cave ou dans un cellier, ouillage, soutirage… L'assemblage est aussi un moment primordial de la vie du vin, lequel consiste, dans les appellations où plusieurs cépages sont autorisés, à composer le cru de différents types de raisin. L'assemblage peut se faire après vieillissement ou avant l'élevage en fût. Viendra ensuite la mise en bouteilles permettant à l'amateur de vin de poursuivre le vieillissement dans sa propre cave à vin.

2. Les cépages de vin rouge

Il existe de nombreuses variétés de cépages de vins rouges qui font pour certains la spécificité d'une appellation. Très répandu, le Cabernet franc est largement utilisé dans les vins de Bordeaux, notamment les Fronsac et les Saint-Emilion, ainsi que dans le Val de Loire pour les Chinon et les Bourgueil. Le Merlot est aussi beaucoup utilisé dans le Bordelais, notamment à Pomerol ou à Moulis-en-Médoc. Le Grenache noir entrera souvent dans la composition des vins du Roussillon et du Languedoc et de certains vins de la Vallée du Rhône. Le Gamay est le seul cépage utilisé pour le Beaujolais, de même que le Pinot Noir est le principal cépage des vins rouges de Bourgogne. Bien entendu, il n'a été citée qu'une très petite partie des variétés de cépages rouges. Viennent s'y ajouter le Cabernet Sauvignon, le Carignan, le Cinsault, la Folle Noire, la Mondeuse, le Malbec (ou Côt), le Mourverdre, la Syrah ou le ZInfandel. Certains cépages sont plus spécifiquement utilisés dans certains pays étrangers. Il en est ainsi notamment du Barbera et du Sangiovese en Italie ou du Tempranillo dans la péninsule Ibèrique et en Argentine.

3. Les régions de vin rouge

Toutes les régions viticoles de France produisent du vin rouge. On ne peut donc résumer une région à la couleur de sa production. Certaines appellations d'origine contrôlées produisent exclusivement du vin rouge à l'instar du Pommard, du Volnay ou du Gevrey-Chambertin pour ne citer qu'eux en Bourgogne, des Margaux, Pomerol ou Saint-Emilion notamment dans les vins de Bordeaux, des Côte-Rôtie ou Châteauneuf du Pape entre autres dans la vallée du Rhône, du Cahors ou du Madiran dans le Sud-Ouest ou enfin du Saumur-Champigny dans le Val de Loire. Ces appellations ne sont que des exemples et ne préjugent évidemment pas de la qualité des vins rouges pouvant être produits dans des appellations à la production plus variée ou dans celles exclusivement rouges qui n'ont pas été citées.

4. Quelques vins rouges mythiques

De nombreux domaines ont fait la légende d'un terroir, ou inversement. A Bordeaux, Pétrus en fait partie. Cru rendu célèbre par sa qualité et apprécié des grands de ce monde, sa notoriété est d'autant plus étonnante qu'il n'existe aucun château Pétrus, mais simplement un chai dans lequel la notion d'excellence est poussée à un tel degré que les années où la qualité des grains n'est pas suffisante, aucune production ne sort des cuves. Le Bordelais n'est pas en reste de cru de légende et au même niveau d'excellence et d'histoire se trouve sans doute le Château Haut-Brion, Château Margaux, notamment en cru 1961, et les autres premiers crus classés de la classification officielle de 1855. La Bourgogne renferme aussi en son sein un domaine inaccessible pour la plupart, celui de la Romanée-Conti, produisant un vin rouge d'une qualité exceptionnelle sur le climat homonyme situé dans l'appellation Vosne-Romanée. Ce sont ainsi les climats tout autant que les producteurs qui font le mythe de la Bourgogne: La Tâche, Richebourg, Grand Echezeaux...

5. Le vin rouge et ses accords

L'accord entre les vins rouges et les mets ne peut évidemment pas se résumer en quelques lignes. Même si cela relève de généralités, une première chose à dire est qu'il est parfois intéressant d'accorder les plats ou les aliments avec le vin selon le terroir. Si cette règle n'est pas absolue, elle peut aboutir à des cohérences plus qu'intéressantes. Ainsi, une volaille de Bresse s'accordera avec un Beaujolais ou un Bourgogne. Dans le même sens, un fromage de chèvre de Provence se dégustera agréablement avec un Bandol de la même région. Il faut toutefois reconnaître que l'accord n'est pas systématique et que certaines règles doivent guider le choix des vins rouges. Les vins rouges tanniques accompagneront les viandes rouges et certains fromages qui les feront paraître plus doux. Il seront en revanche à éviter avec les plats épicés. Les vins fruités se marieront avec des viandes blanches et la charcuterie. Les vins corsés du Sud-Ouest, de Provence ou de la Vallée du Rhône de même que les Barolo italiens se boiront avec des aliments légèrement sucré, mais écraseront la subtilité des plats raffinés. Le choix du vin doit bien évidemment aussi être guidé par l'expérience et le goût personnel.

Achetez les meilleurs vins rouge au meilleur prix en vente privée !

Site noté
13169 avis

Accédez aux ventes !

15€

offerts sur votre 1ère commande*

Vin rouge présentés récemment en vente privée sur 1jour1vin

Maison Tardieu-Laurent - Côtes-du-Rhône Guy Louis rouge 2017

Notes : Bettane & Desseauve 16/20, Jancis Robinson 16,5/20, Wine Spectator 89/100
Cette Cuvée s’inscrit une fois de plus dans une autre dimension. Et, ce, en raison d’une proportion importante de Crus “déclassés”, issus de sables, évidemment. Le Vin gagne en profondeur, en finesse. Belle réussite !

Maison Tardieu-Laurent - Rasteau Vieilles Vignes 2017

Notes : Bettane & Desseauve 17/20, Jancis Robinson 17/20, Robert Parker 89-91/100
« Ce rasteau déploie pour l’heure des arômes de chocolat amer et de fève de cacao. Construit pour durer mais à attendre un peu. »  (Le Guide des Vins Bettane & Desseauve)

Maison Tardieu-Laurent - Côtes-du-Rhône Villages Les Becs Fins rouge 2019

Notes : Bettane & Desseauve 15/20, Jancis Robinson 15,5/20
Vinifié sans soufre, sans filtration. Le fruit reste intact, pur. Le résultat est là : le vin nous charme déjà par son fruité gourmand, éclatant ! Le nez est délicat, la bouche déliée…Un joli vin de soif !

Olivier Pithon - Mon P'tit Pithon rouge 2019

Nouveau millésime, le 2018 était noté : RVF 14/20
Un rouge qui se révèle être une cuvée gourmande et gouleyante, élaborée à partir de jeunes vignes de grenache noir. Olivier Pithon y recherche le fruit et la rondeur, afin d'y insuffler un maximum de plaisir. À boire entre amis, exclusivement !

Château Puech-Haut - Le Loup du Pic 2018

« Une entrée savoureuse et gourmande dans l'univers Puech-Haut ! »


Le Loup du Pic rouge naît sur les contreforts du Pic Saint-Loup, baignés d'un climat méditerranéen très ensoleillé. Cette cuvée se dévoile sur des arômes de fruits rouges très mûrs relevés d'une note cacaotée. La bouche est ample et généreuse, avec des tanins enrobés et se termine sur des notes de fruits rouges.

Château Puech-Haut - Prestige rouge 2018

Notes : Robert Parker 87-89/100
« Le Languedoc Prestige 2018 principalement élevé en cuve est un assemblage de Syrah et de Grenache. Possédant plus de profondeur et de structure que Argali, il offre au nez des senteurs de cerises et de mûres, suivies de saveurs de fruits noirs et de chocolat et d'une bouche mi-corsée à corsée bordée de tanins soyeux. Il y a juste assez d'atouts pour supporter 3 à 4 ans de vieillissement.» (Wine Advocate 2020 - Joe Czerwinski) Une valeur sûre !

Château Puech-Haut - Tête de Bélier rouge 2018

« Quel charme ! »

Notes : Robert Parker 91-93/100
« Assemblage de 60% Grenache (vieilli en demi-muids de seconde utilisation), 30% Syrah, 5% Carignan et 5% Mourvèdre (vinifiés séparément dans de nouveaux fûts de 228 litres), le Languedoc Tête de Bélier rouge 2018 présente des senteurs luxuriantes de mûres, prunes et cerises noires soutenues par des notes d'épices à pâtisserie et de vanille. Il est riche, somptueux et corsé, avec des tanins veloutés, des notes de vanille et une sensation de douceur persistant en finale.» (Wine Advocate 2020 - Joe Czerwinski)

Château La Bastide - L'Optimée 2017

Notes : Concours Paris Médaille d'Or
Dans sa robe grenat intense ce Corbières 80% Syrah et 20% Grenache délivre avec force des arômes de fruits noirs, cassis, mûre, cerise, d'épices, de réglisse, de fumé après un élevage de 12 mois en barrique. Charpentée la bouche offre des tanins ronds et enrobés ainsi qu'une texture onctueuse. Une cuvée corsée à accompagner de plats de caractère.

Château Haut-Bernasse - Bergerac Les Oenopotes 2017

« Un vrai régal ! »


Sur les petits fruits rouges et les épices, ce Bergerac uni les gourmands ! Fruité et léger, tonique et frais, il caractérise parfaitement ces vins glouglous, simples, sans chichi mais plein de charme, synonyme de plaisir.

Domaine Alain Graillot - Crozes-Hermitage rouge 2018

Notes : Robert Parker 91-93/100
«[...] Le fût de Crozes Hermitage 2018 dégusté, présente de superbes arômes, avec des notes de thé noir accentuant le cassis et la myrtille. Corsé, riche et velouté, il révèle des notes chocolatées tout en restant remarquablement frais en finale.» (Wine Advocate 2020 - Joe Czerwinski) Quantités très limitées.