Château Bellevue (St-Emilion)

NoteNoteNoteNoteNote
5/5Voir les 1 avis
Château Bellevue (St-Emilion)
Le Château Bellevue était la propriété des familles de Conink et Pradel de Lavaux, également propriétaires du très ancien négoce libournais Horeau-Beylot. Depuis septembre 2007, le Château Angélus a fait l’acquisition de 50% des parts de la société, et c’est la famille de Lavaux qui détient l’autre moitié du domaine. Ensemble, les deux familles vont poursuivre le travail effectué depuis l’année 2000 par Nicolas Thienpont et Stéphane Derenoncourt. Quant à la promotion du cru AOC Saint-Emilion Grand Cru du Château Bellevue, elle sera renforcée par la dynamique du Château Angélus

Les vignes du Château Bellevue sont situées sur un des coteaux de Saint-Emilion, autour d’un tertre de roche dure, culminant à 75 mètres d’altitude. Elles jouxtent en leur sommet le plateau calcaire avec comme voisins les 1ers Grands Crus Classés Beauséjour-Bécot et Beauséjour Duffau-Lagarosse alors que le Château Angélus étale son terroir à ses pieds. Comme son nom l’indique, le Château Bellevue et son merveilleux parc dominent toute la vallée, car situés sur le plateau calcaire à astéries de Saint Emilion. Tout autour vont se décliner les sols de côtes du Château, en une exposition sud et sud-ouest exceptionnelle.
Au sommet de la côte, le calcaire d’origine marine, riche en magnésium et fer, est assez argileux. Ces argiles de qualité, avec de très belles structures en feuillets, vont se révéler plus calcaires au sommet. Avec la pente, le taux de calcaire diminue. Plus bas, les sols sont issus de colluvions de niveau sableux peu calcaires, siliceux et plus acides. Cette diversité de sols, cette déclinaison de terroirs font toute la complexité et la noblesse des vins AOC Saint-Emilion Grand Cru produits par le Château Bellevue.

Plus d'informations sur le site des vins de Bellevue (Saint-Emilion)

Domaines recommandés par

Bettane & DesseauveRobert Parker - Wine AdvocateRVF - La Revue du Vin de France / Guide des Meilleurs Vins de France

Achetez vos vins Bellevue (Saint-Emilion) au meilleur prix en vente privée !

Site noté
13660 avis

Accédez aux ventes !

15€

offerts sur votre 1ère commande*

Nos dernières ventes de vins Château Bellevue (St-Emilion)

Château Bellevue 2011 - Grand Cru Classé

1*Étoile Hachette

-

89+/100 Robert Parker

-

16/20 RVF

« Une forte dominante de merlot dans ce grand cru (98 %, complété de cabernet franc), qui évolue dans le registre de l'élégance plutôt que dans celui de la puissance. Si le nez se montre riche et généreux, sur les fruits confiturés et le pruneau, le palais se révèle frais et délicat, adossé à des tanins fins. » (Le Guide Hachette des Vins 2015) • Livraison en caisse bois pour toute commande de 6 bouteilles de ce vin (Hors mode de livraison Point Relais) •

Château Bellevue 2009 - Grand Cru Classé

Notes : Robert Parker 93/100, RVF 17/20, Bettane & Desseauve 17/20, Guide Hachette 1*(Vin très réussi)
« Elaboré sous la direction de Hubert de Boüard, ce Merlot additionné d'une pointe de Cabernet Franc (environ 9%) issu des sols calcaires sur les coteaux de Saint-Emilion, présente une couleur pourpre dense, beaucoup de minéralité crayeuse et un grand et doux parfum de mûres, sur la réglisse et des notes fumées. Il est corsé et opulent, avec une abondance de fruits, de la glycérine, de la puissance et du soyeux. Certains tanins qui se cachent dans la finale suggèrent qu'une demi-douzaine d'années de garde lui seront nécessaires. » (Wine Advocate - Robert Parker) • Livraison en caisse bois pour les commandes livrées en France de 12 bouteilles de ce vin •

Château Bellevue 2008

Notes : Robert Parker 90+/100, RVF 16,5/20, Bettane & Desseauve 16/20, Guide Hachette 2**(Vin remarquable) + Coup de Coeur
« Le nez s’ouvre sur des notes de raisin bien mûr, accompagnées d’un boisé élégant. Puis des arômes de noyau, de cuir et, plus surprenant, de fournil prennent le relais. Percutant dès l’attaque, le palais offre un superbe équilibre entre fraîcheur et maturité du merlot, le tout encadré par des tanins solides et racés qui demandent pour s’arrondir au moins quatre ou cinq ans. » (Le Guide Hachette des Vins 2012)