Château des Jacques - Moulin-à-Vent La Rochelle 2014

Beaujolais

Rouge

Vendu à l'unité

Boire ou Garder

NoteNoteNoteNoteNote
4/5 (3 clients)

18/20 Coup de Coeur

RVF

-

17,5/20

Bettane & Desseauve

gamay

complexe

équilibré

« Grand Potentiel »

«Une belle maturité à l'accent très bourguignon. Le nez est fin, le boisé est là mais la patine du bois est bien absorbée. La bouche se caractérise par une parfaite gestion de l'équilibre, qui se montre fidèle au terroir. L'ensemble est voluptueux.» (Le Guide des Meilleurs Vins de France 2018 - RVF) Superbe !

Caractéristiques du vin

Domaine

Château des Jacques

Cuvée

La Rochelle

Millésime

2014

Appellation

Moulin-à-Vent

Région

Beaujolais

Couleur

Vin rouge

Cépages

100% Gamay

Terroirs

Parcelle située entre La Roche, le Clos du Grand Carquelin, et le Clos de Rochegrès, sur des sols peu profonds de granit altéré et de sables. La parcelle est traversée par des veines de granits très anciens

Vendanges

Manuelles

Elevage

10 mois en fûts de chêne neufs

Viticulture

Raisonnée

Vinification

Macération lente de trois à quatre semaines, fermentations avec levures naturelles, pigeages ou remontages réguliers

Degré d'alcool

13%

Dégustation & accords

Oeil

Très jolie robe d'un grenat profond aux reflets brillants

Nez

Très expressif, les parfums dominant sont la violette et la rose fanée avec de petits fruits noirs mûrs

Bouche

Pleine, charnue et généreuse d'une très grande élégance

Boire avant

2030

Ouvrir

1 heure avant

Servir

En carafe à 15°C

Accords mets vins

Accords mets/vins

Ce vin se mariera parfaitement avec des viandes rouges en sauce, du gibier (venaison) et certains fromages comme le Brie, le Coulommiers...

Château des Jacques

Plus d'information sur Château des Jacques

Moulin-à-Vent

L'appellation Moulin-à-Vent s’étend sur les deux seules communes de Romanèche-Thorins en Saône-et-Loire et de Chénas dans le Rhône. Le décret de reconnaissance de l'appellation date du 11 septembre 1936, mais, dès 1924, le tribunal de Mâcon, chargé de régler les litiges nés des contrefaçons d'un vin déjà réputé, avait défini les limites géographiques du cru et, ainsi, en quelque sorte, consacré la naissance de l'appellation Moulin-à-Vent, plus de 10 ans avant la loi instituant les A.O.C.
 
La surface du vignoble des vins Moulin-à-Vent est d'environ 670 hectares, pour une production annuelle d'environ 36 500 hectolitres. Le seul cépage utilisé est le Gamay noir à jus blanc, pour un vin exclusivement rouge. Au sein de la production, on doit particulièrement distinguer le Domaine des Terres Dorées, le Domaine Dominique Piron, le Domaine du Vissoux et plus encore le Domaine Paul Janin et Fils ainsi que le Château des Jacques.
 
Le terroir de Moulin-à-Vent se caractérise par des arènes granitiques roses friables qu'on appelle gore, infiltrées ici et là de filons de manganèse. Ce minéral constitue l'une des spécificités de l'appellation. La vinification se fait en grappes entières. Cette méthode est particulière au Beaujolais. Après encuvage et première fermentation alcoolique, le raisin est pressé. Jus de tire et jus de presse sont alors assemblés avant une 2e fermentation, malo-lactique. Son rôle est d'assouplir les vins en leur ôtant de l'acidité. Pour exprimer le maximum de composants et donner aux vins Moulin-à-Vent de la structure, de nombreux vignerons utilisent des techniques consistant à immerger le raisin dans le jus, au cours de la fermentation : grillage, pigeage, délestage ou remontage. Bien charpentés, une partie des vins de Moulin-à-Vent peuvent faire un séjour en fûts pour obtenir des cuvées fûts de chênes permettant au vigneron d'élargir la gamme des vins qu'il propose.

Moulin à vent, le seigneur des crus du Beaujolais

Moulin-à-Vent est l’une des 10 appellations communales des crus du Beaujolais. Contrairement aux 9 autres appellations, nommées selon le village où elles sont produites, l’AOC Moulin à Vent beaujolais a la particularité d’être nommée selon son emblème, un antique moulin situé sur la commune de Romanèche-Thorins. Ce n’est pas là son unique particularité. Parmi les crus du Beaujolais, le vin Moulin à Vent se distingue en effet également à la dégustation.

Un sol granitique au service d'un grand vin


À cheval sur les communes de Romanèche-Thorins, en Saône-et-Loire et Chénas, dans le département du Rhône, le cru Moulin à vent est souvent décrit comme « le seigneur des crus Beaujolais ». En cause, son sol de granite altéré, ou granite pourri, communément nommé « gore » par les vignerons. Ce sol, globalement pauvre, est cependant plus riche en matière organique que les sols des vignes des coteaux de Fleurie ou de Chiroubles, par exemple. De plus, sa porosité assure une alimentation en eau idéale : ni trop, ni trop peu. Les vignes plantées dans cette aire d’appellation puisent ainsi dans le sol tous les éléments essentiels à leur croissance.
Le vignoble du Moulin-à-Vent bénéficie, en outre, des altitudes, expositions et pentes les plus avantageuses des 10 crus.
Il en résulte des vins généreux et corsés qui ont un potentiel de garde supérieur aux autres crus.

Quand et comment déguster un Moulin à Vent ?


Pour déguster comme il se doit un vin Moulin a Vent tel que le Moulin a Vent Croix des Louves, il faut savoir être patient. En effet, contrairement aux vins des AOC Beaujolais et Beaujolais-Village qui se dégustent jeunes, le vin Moulin à Vent, à l’instar du Morgon et du Chénas, a un potentiel de garde de 3 à 10 ans, parfois plus pour les meilleurs millésimes.

Comme les plus grands crus, il convient de lui offrir les meilleures conditions de stockage. Il faut donc être particulièrement vigilant à la température, la lumière et l’hygrométrie de la cave dans laquelle vous conserverez vos bouteilles, en attendant une belle occasion de les déguster. Si vous ne pouvez offrir à vos meilleures bouteilles des conditions de stockage idéales, préférez acheter des vins prêts à boire, qui auront été conservés dans de bonnes conditions, chez le producteur ou chez un caviste.

Le Moulin à Vent vin rouge, est à déguster chambré. Cela signifie qu’il faut le servir à une température comprise entre 15 et 18 degrés (température de la cave). Par fortes chaleurs, il convient donc de maintenir le vin à cette température en le plongeant dans un seau à glace.

Ce vin accompagnera idéalement les viandes rouges, le gibier et les fromages aux goûts prononcés tels que le camembert, l’époisse ou le munster. En effet, son caractère charpenté et corsé s’accorde très bien et relève avec brio une cuisine familiale et riche.

Caractéristiques organoleptiques du Moulin-à-Vent

Le Moulin-à-Vent est un vin qui tire sa couleur rouge violacée du cépage Gamay dont il est issu.

Au nez, il émet d’abord un parfum fruité qui n’est pas sans rappeler la cerise ou le cassis. Après quelques années de garde, son bouquet devient plus épicé et exhale des notes de musc, de truffe et de sous-bois.

C’est au palais que le Moulin-à-Vent révèle toute sa singularité. Puissant, charnu et velouté, il offre des tanins fins et boisés et des arômes typiques du gamay qui se développent et s’épanouissent avec le temps.
Plus d'information sur les vins Moulin-à-Vent

Avis des experts

Bettane & Desseauve

Bettane & Desseauve

Vin noté 17,5/20 Vin de référence

Domaine noté (guide 2020) 4*Étoiles (Les producteurs de très haute qualité, ceux qui sont les gloires du vignoble français)

A propos du vin :

Bouquet typé pinot, complexe, épicé. Bouche pleine, dense. Structure serrée, retour sur le bois puis la cerise noire, la fraise. Beaucoup de puissance, grand potentiel.

A propos du domaine :

Le domaine, propriété du Beaunois Louis Jadot mais géré de façon autonome, a bien grandi depuis son acquisition en 1996. Aujourd’hui, le vignoble s’étend sur 90 hectares, essentiellement sur Moulin-à-Vent dont il est l’un des grands spécialistes, non sans raison puisqu’il possède des parcelles dans les meilleurs secteurs comme Rochegrès, la Roche, Carquelins et depuis peu la Rochelle. Cyril Chirouze, digne successeur de Guillaume de Castelnau, poursuit l’œuvre d’excellence engagée il y a plus de quinze années. 2017 consacre les nouvelles installations du domaine. La diversité des contenants est à l’image de la construction esthétique que recherche Cyril Chirouze. Rien ne doit dominer, tout doit servir l’expression de l’origine. Le millésime 2017, c’est aussi une magnifique victoire sur les grêles incessantes qui ont bombardé le vignoble. Les quantités sont ridicules ; absurdes si l’on regarde les moyens déployés, parfaitement justifiées si l’on considère la qualité. 2017 est un modèle de pureté, d’équilibre et de finesse. Encore fallait-il avoir le courage et l’abnégation de tenir le cap jusqu’au bout. Attention, il n’y en aura pas pour tout le monde !

Robert Parker - Wine Advocate

Robert Parker - Wine Advocate

Domaine noté (guide 2021) Recommended (Producteur de vins recommandé par Robert Parker - The Wine Advocate)

A propos du domaine :

Le millésime 2018 est-il le plus beau produit à ce jour au Château des Jacques sous la direction de Jadot ? C'est certainement la question que je me suis posée en dégustant ces nouveautés, et Cyril Chirouze et son équipe méritent les plus chaleureux éloges pour ce qu'ils ont accompli. Lorsque Jadot a acquis cette vaste propriété historique en 1996, la vinification a été repensée avec un accent bourguignon, introduisant l'égrappage, les longues macérations, le bois neuf et l'élevage prolongé. À mon palais, la composante boisée des vins était parfois trop importante, même avec l'âge en bouteille; et c'est pourquoi ces 2018 se démarquent : ce sont tout simplement les vins les mieux intégrés que j'ai dégustés du Château des Jacques entre 1996 et aujourd'hui. Profonds, concentrés et élégamment musclés - après tout, 2018 a été une année chaude - ce sont des vins sérieux, taillés pour la cave, et je suis vraiment très optimiste quant à leur avenir. Tous les vins examinés ici sont chaleureusement recommandés.

RVF - La Revue du Vin de France / Guide des Meilleurs Vins de France

RVF - La Revue du Vin de France / Guide des Meilleurs Vins de France

Vin noté (guide 2017) 18/20 Coup de Coeur

Domaine noté (guide 2021) 2*Étoiles (Ces très grands domaines, souvent dotés de terroirs fabuleux, sont des incontournables qui, par leur régularité et l'excellence de leur production, se doivent de figurer dans la cave des amateurs avertis)

A propos du vin :

Une belle maturité à l'accent très bourguignon. Le nez est fin, le boisé est là mais la patine du bois est bien absorbée. La bouche se caractérise par une parfaite gestion de l'équilibre, qui se montre fidèle au terroir. L'ensemble est voluptueux.

A propos du domaine :

Depuis son acquisition en 1996 par la maison beaunoise Louis Jadot, la signature domaine est totalement acquise et « Les Jacques » rayonne comme un modèle de beaujolais de garde, tout en continuant de s'appuyer sur des méthodes bourguignonnes. Passé l'époque Guillaume de Castelnau (directeur de 2000 à 2014), Pierre-Henri Gagey a redonné les clefs en 2016 à Cyril Chirouze, ingénieur agronome et œnologue, qui y a vinifié entre 2007 et 2013. La gamme progresse dès le bourgogne blanc. Les cuvées parcellaires demandent un minimum de cinq ans de garde pour exprimer pleinement l'identité de leur sol.

Avis client

Note des clients

NoteNoteNoteNoteNote

4/5

sur 3 avis

NoteNoteNoteNoteNote

Note et avis de M.REMY P. Publié le 06/05/2021

pas décu, au top des moulin à vent

Voir tous les avis de ce client

NoteNoteNoteNoteNote

Note et avis de M.NICOLAS S. Publié le 27/06/2021

Voir tous les avis de ce client

NoteNoteNoteNoteNote

Note et avis de M.BENOIT B. Publié le 29/01/2021

Voir tous les avis de ce client

Background

Achetez vos vins Château des Jacques au meilleur prix en vente privée !

15582 avis client

Accédez aux ventes !

15€

offerts sur votre 1ère commande*