Didier Montchovet - Pommard 2012

Bourgogne

Rouge

Vendu à l'unité

Boire ou Garder

NoteNoteNoteNoteNote
5/5 (1 clients)

Austère au premier abord, ce Pommard se dévoile lentement sur des notes de fruits noirs et de cerise. Ses tanins puissants, sa richesse et sa structure globale en font un vin taillé pour la garde. Tout ce que l’on attend de cette appellation bourguignonne prestigieuse !

Caractéristiques du vin

Domaine

Didier Montchovet

Millésime

2012

Appellation

Pommard

Région

Bourgogne

Couleur

Vin rouge

Vendanges

manuelles

Viticulture

biologique et biodynamique certifiée

Cépages

100% Pinot Noir

Terroirs

sols argilo-calcaires sur dalle calcaire presque sans fissures

Elevage

en fûts de chêne de 10 à 20 mois

Vinification

assez longue, avec pigeage

Vin bio

Oui

Dégustation & accords

Oeil

robe profonde, pourpre foncé

Nez

intense, sur des arômes de mûre et de myrtille, des nuances de fruits à noyau

Bouche

tanins puissants, belle structure encore un peu austère

Boire à partir de

2017

Boire avant

2022

Ouvrir

1h avant

Servir

à 14-16°C

Accords mets vins

Accords mets/vins

à déguster sur des mets puissants type gibiers avant 4 ans, sur tout type de viande ou fromage par la suite...

Didier Montchovet

Plus d'information sur Didier Montchovet

Pommard

Une région, ses vins...

Il suffit de se rendre à Beaune pour prendre la mesure de cette culture portée par les siècles, l'amour des vignes, des vins issus du labeur des vignerons. Si l'on sillonne ces terres, on ne tarde pas à découvrir Pomone, petite cité dont le nom est celui d'une déesse de l'antiquité, maitresse des jardins. Tout autour, ce sont des vignes au seul cépage, le Pinot noir, un vin, le Pommard, qualifié depuis le moyen-âge comme « La Fleur des vins du Beaunois ».
Appellation reconnue en 1936, elle concerne exclusivement la commune de Pommard. Situés en Côte de Beaune, entre Beaune et Volnay, Pommard, ses crus et ses belles demeures marquent l'endroit où la Côte s'incline légèrement du côté d'Autun. C'est peut-être le vin de référence de la région de Bourgogne. L'appellation Pommard comporte 28 climats classés en Pommard Premier Cru dont les plus renommés sont sans doute Les Rugiens et Les Epenots
Les vignes de Pommard et Pommard Premier Cru sont plantées entre 250 et 330 mètres d'altitude, exposées au levant au midi. Le terroir repose, en sa partie la moins élevée, sur des alluvions anciennes, puis au milieu des coteaux, sur des sols argilo-calcaires bien drainés grâce à un cailloutis de débris rocheux. En montant encore, on trouve des marnes oxfordiennes, des sols bruns calciques et bruns calcaires.
Un vignoble sur des flancs de coteaux et petites collines à près de 300 mètres d'altitude, une terre généreuse, grasse de nature argilo-calcaire, un ensoleillement suffisant, une pluviosité et des températures idéales, bref des conditions qui permettent depuis le Moyen-Age de produire des vins rouges, solides, tanniques, bien plantés dans cette terre, mais subtiles, d'une vérité exemplaire. Uniquement issus du pinot noir, ces vins rouges Pommard sont tous des premiers crus.

Un caractère bien trempé mais subtil !

La célébrité du Pommard au XIXe siècle lui vaut l’image d’un vin insistant et viril. En réalité, les terroirs, les vinifications et l’âge nuancent ce portrait pour offrir un vin riche en sensibilité. Le Pommard est un vin à laisser un peu vieillir afin qu’il s’ouvre pleinement et s'appréciera particulièrement lorsqu'il est proposé par des domaines tels que le Domaine Roger Belland, le Domaine de Courcel ou le Domaine Henri et Gilles Buisson. En Pommard Premier Cru l'amateur de l'appellation s'orientera ainsi plus sûrement vers le Domaine Leroy, les Maisons Bouchard Père et Fils ou Verget ou vers les crus proposé par Louis Jadot.
Souvent, on met le curseur pour les vins rouges du côté de la solidité, une virilité en bouche, une force tannique qui ne s'en laisse pas compter. Mais les vins rouges, en particulier le Pommard, ce n'est pas que le sang, c'est aussi toute une gamme de subtilités, de parfums, d'arômes qui se cachent derrière un caractère franc et fort. 

Boire un verre de Pommard premier cru.

L'aboutissement de toute cette culture, le travail des vignes, c'est dans un verre qu'il se concrétise. Mais boire n'est pas tout car cela tient quand même d'un cérémonial. Un verre de Pommard rempli, c'est en premier lieu ce jeu des couleurs, une robe rouge, profonde, grenat. Un œil avisé pourra déceler des nuances mauves et bleutées. Puis il faut poser son nez au dessus, un plaisir à ne pas manquer puisque de nombreux arômes sont là, des fruits noirs, myrtille, cassis, mûre, prune. Lorsqu'il a vieilli, le Pommard va donner des effluves plus denses, évoquant le cuir, le bois ancien et la croûte de pain. Puis on le boit et c'est à cet instant que s'affirment toutes ses subtilités. L'attaque est franche, bien fruitée. On ressent la force du raisin mais aussi des nuances de cassis, myrtille. La terre qui porte les vignes n'est pas loin, des arômes solides, sans être agressifs. Les gastronomes diront que le vin rouge Pommard accompagne les viandes, côtes de bœuf, civets, gibiers et fromages. 

Plus d'information sur les vins Pommard

Avis des experts

Avis client

Note des clients

NoteNoteNoteNoteNote

5/5

sur 1 avis

NoteNoteNoteNoteNote

Note et avis de M.MICHEL L. Publié le 11/07/2018

Voir tous les avis de ce client

Background

Achetez vos vins Montchovet au meilleur prix en vente privée !

15732 avis client

Accédez aux ventes !

15€

offerts sur votre 1ère commande*